La désertion de Marine le Pen!

Publié le par actionfrancaise

Alors que c’est François Hollande qui est en train de se faire piéger par un projet de loi qu’il croyait pouvoir faire passer comme une lettre à la poste, par ce communiqué, Marine Le Pen prouve à la fois son indifférence aux questions de société les plus graves et sa décevante faculté à s’abstenir pour ne pas risquer de blesser la partie la plus pusillanime de son entourage, double défaillance contraire à une véritable dimension de femme d’Etat.

 

Pourtant, avec la Manif pour tous du 13 janvier, le Front National avait la chance de dépasser enfin — à 40 ans, il serait temps —, la logique contestataire, pour entrer dans une vraie logique politique, laquelle suppose la faculté d’écouter le pouls du pays réel et de participer à un grand mouvement de contestation nationale, même et surtout lorsqu’on ne l’a pas provoqué. Marine Le Pen préfère laisser faire, par un médiocre et contre-productif calcul politicien, la décomposition de la société française. Car d’ores et déjà se pose la question de l’utilité du Front National. Si le 13 janvier est un succès et que le pouvoir recule, le FN n’y sera en effet pour rien et ne pourra réclamer aucun fruit de la victoire.

 

Seuls François Hollande et le lobby LGBT ont des motifs, ce soir, de se réjouir de la désertion de Marine Le Pen.

 

François Marcilhac, directeur éditorial de L’Action Française 2000

Commenter cet article